Comment se protéger contre la mononucléose ?

Causée par le virus Epstein-Barr, la mononucléose est une maladie bien souvent bénigne, mais qui touche plus de 90 % de la population adulte. Une fois le virus dans l’organisme, on l’a à vie sans pour autant risquer de tomber malade. Certes, des complications peuvent survenir, mais cela reste des cas très rares.

Comment se transmet la mononucléose ?

Le virus Epstein-Barr est l’un des plus répandus dans le monde. Une étude a révélé que 50 % des enfants âgés de moins de 5 ans en est porteur. En dessous de 40 ans, cette proportion grimpe jusqu’à 90 %. Même si le corps humain possède des anticorps qui agissent contre ce virus, il ne peut être radié de l’organisme.

Ce virus se transmet principalement par la salive, c’est pourquoi on l’appelle la maladie du baiser. Toutefois, compte tenu de notre mode de vie, il est pratiquement impossible de définir où et quand on a attrapé le virus ; sauf si l’on a délibérément embrassé une personne porteuse du virus.

Les symptômes et les complications liés à la maladie

La mononucléose infectieuse est une maladie bénigne dans la majorité des cas, mais des complications peuvent survenir. Le virus peut entrainer un gonflement de la rate qui se traduit généralement par une douleur aiguë ressentie sur la partie supérieure gauche de l’abdomen. Ceci peut conduire à une rupture de cet organe, mais cette situation n’arrive que dans 0,5 % à 1 % des cas uniquement.

Dans d’autres circonstances, la mononucléose peut également conduire à un gonflement important des amygdales. Ce phénomène entraine une obstruction du canal trachéale ; un phénomène qui conduit à une difficulté respiratoire. Le foie, le système nerveux et les globules rouges peuvent également être attaqués par le virus, mais ce ne sont que de très rares cas.

Prudence est toutefois de mise, car la mononucléose et le cancer pourraient être liés. En effet, le virus d’Epstein-Barr est le responsable de l’apparition de lymphome de Burkitt, une manifestation d’un cancer des globules blancs.

Comment se protéger et prévenir la maladie

Outre une bonne hygiène, il existe des traitements naturels auxquels vous pouvez recourir pour éviter la mononucléose. Le thé vert est particulièrement efficace pour sa fonction antivirale. En effet, le thé vert agit sur les virus de la famille de l’Herpès, et l’Epstein-Barr en fait partie.

D’un autre côté, la propolis qui est une substance fabriquée par les abeilles pour protéger la ruche des virus et des bactéries peuvent également arrêter la duplication du virus d’Epstein-Barr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *