Premier achat immobilier

Premier achat immobilier : 10 questions à se poser

Lors d’un premier achat immobilier, il est important de se poser les bonnes questions pour éviter certains remords. En effet, il faut étudier les avantages et inconvénients du bien. Afin de pouvoir détourner les pièges les plus fréquents dans cette acquisition, voici les 10 questions auxquelles il faut répondre avant de prendre une décision.

Connaissez-vous un bon emplacement ?

Il existe certaines conditions à la Loi Pinel qui sont liées au zonage. Cette loi favorise l’investissement à Toulouse, car elle est une ville située dans la zone B1, où il y a les grandes agglomérations de plus de 250.000 habitants. Le dispositif Pinel se pratique distinctement selon les régions et localités. Le zonage fixe des règles particulières pour chaque ville.

En effet, le montant du loyer est différent en fonction des territoires, donc il vaut mieux bien choisir l’achat surtout si vous prévoyez de rester plusieurs années dans le logement. Les prix pratiqués sur le marché immobilier de cette localité détermineront le nombre d’années de résidence.

Faudra-t-il acheter un bien neuf ou ancien ?

A la question de savoir s’il faut acheter un bien neuf ou ancien, il faut déterminer quels sont vos besoins à moyen terme. Se focaliser ensuite sur votre projet à le long terme pour pouvoir connaitre le type qu’il vous faut. Ainsi vous avez le choix entre un appartement ou une maison. Définissez vos conditions comme avoir un Balcon, une terrasse, un jardin, un parking, un garage, ou un ascenseur. Le dilemme réside dans le choix d’un bien neuf ou ancien. La loi Pinel prévoit l’achat d’un immobilier neuf. Elle a défini la notion de « logement neuf » d’une manière bien précise.

Ainsi en loi Pinel, l’immeuble doit être un bien qui a été bâti récemment, c’est à dire neuf ou en période de finition. L’acheteur a le droit d’acquérir un logement ancien, mais qui a déjà été rénové et qui détient les mêmes performances énergétiques qu’une maison neuve. L’immobilier devra respecter des normes de performance énergétique. Précisément, il doit disposer du label BBC 2005 ou BBC 2009 pour les bâtiments existants, ou suivre la règle thermique RT 2012. Les travaux devront être terminés dans les 30 mois après la Déclaration d’ouverture de chantier et il sera loué un an après la remise des clés.

Avez-vous les moyens d’investir ?

C’est important de fixer le budget. Dès qu’il est bien déterminé, vous pouvez chercher dans les annonces immobilières de votre ville un bien qui sera approprié à ce budget et à vos préférences. Ainsi, vous ne risquerez pas d’acquérir un immobilier qui vaut plus que votre pouvoir d’achat.

Est-ce qu’il existe des aides réservées aux primo-accédants ?

Il existe plusieurs dispositifs qui facilitent l’accès à la propriété comme les aides ou les prêts subventionnés. Il faudra s’informer sur ces sujets afin de pouvoir bénéficier d’un prêt à taux zéro qui sera avantageux en termes d’investissement immobilier.

Avez-vous un apport personnel pour un achat immobilier ?

Avant de solliciter un crédit immobilier, il faut prévoir un apport personnel équivaut à 10 % de la somme empruntée. Donc, vous devez être en possession de ce montant avant de vous lancer dans ce projet d’achat immobilier.

Combien faut-il emprunter ?

Pour l’emprunt, les banques proposent souvent un taux d’endettement inférieur à 33 %. Ce taux constitue la part consacrée à couvrir vos charges dans votre budget. La loi Pinel définit un prêt de 300.000 euros maximum, mais à vous d’évaluer vos crédits.

Est-il possible d’obtenir une défiscalisation ?

Le dispositif Pinel permet aux investisseurs de diminuer parfaitement leurs impôts sur le revenu. Ainsi, lorsque vous achetez un bien neuf, vous pourrez obtenir une réduction d’impôts de 6.000 euros par an durant 12 ans. Si vous louez pendant 6 ans, la réduction sera de 12 %. Elle sera de 18 % pour une location en 9 ans, et de 21 % si vous envisagez d’y rester pendant 12 ans.

Avez-vous prévu des frais annexes ?

L’anticipation des frais supplémentaires est une meilleure façon d’éviter d’être perdant dans le secteur immobilier. Il faut alors prévoir les frais d’agence immobilière ainsi que d’éventuels frais de dossier relatifs au crédit immobilier.

Quelles assurances choisir ?

Avant d’effectuer un emprunt immobilier, la banque demande toujours si vous avez une assurance emprunteur. Elle est nécessaire pour garantir l’emprunteur en cas de décès ou invalidité. Donc, n’attendez plus, souscrivez-vous à une assurance habitation.

Où trouver un financement ?

L’obtention de financement requiert une élaboration du dossier préparée soigneusement. Pour cela, vous pouvez l’attribuer à un courtier en crédit immobilier et vous serez ainsi privé des démarches complexes. Aussi, il vous fera gagner des conditions de prêt plus intéressantes qui seront favorables pour votre achat immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *